Femmes de rugby

Le projet Femmes de rugbyest né en 2015. Je souhaitais porter un regard différent sur lerugby et sur ses joueuses. Cette série a pour objectif de mettre en avant ces joueuses, ces femmes qui rendent leurs lettres de noblesse à ce sport. Les portraits montrent toute la richesse du rugby féminin. Plusieurs sentiments surgissent des regards. Ils révèlent autant la force que la sensibilité des joueuses. A l'inverse des calendriers où la nudité devient un argument de vente, elles s'affichent ici, comme des femmes libres et déterminées.


Monflanqui(?)

A l'invitation du centre d'artistes en résidence Pollen à Monflanquin, j'ai réalisé une série de portraits sur les habitants du village. Ce travail de portrait s'est également accompagné d'interviews sonores qui ont été diffusées dans la salle d'exposition. Je me suis intéressé à la vie de ses habitants et à leur perception du village en fonction du lieu où ils habitaient.Enfin je les ai également questionné sur la notion d'identité locale et sur le sentiment d'appartenance à la communauté monflanquinoise. Ces portraits ont été réalisés en argentique, en lumière naturelle, dans le domicile des habitants.


Invisibles

Ce projet est un travail collaboratif construit avec les élèves de l'IME Montclairjoie à Montpezat d'agenais et leur professeur. Au fil de plusieurs interventions au sein de l'établissement, j'ai pu initier les élèves à la photographie et à la force d'un portrait.L'objectif pour moi était de travailler avec ces adolescents sur l'imagequ'ils ont d'eux mêmes, qui est bien souvent dégradée. Je voulais les montrer avec un regard objectif. Qu'ils se voient les uns et les autres, tels qu'ils sont, beaux et sincères. Ainsi, j'ai pu les photographier chacun d'eux en les invitant à se placer comme ils le souhaitaient. Le choix du noir et blanc et d'une esthétique sobre permettent de mettre en avant la fragilité et la beauté de leurs regards.


A cœur ouvert

En partenariat avec l'association Petit Coeur de Beurre, j'ai réalisé une série de portraits de personnes atteintes de cardiopathies congénitales. Le signe distinctif de ces personnes est que l'opération ou les opérations nécessaires à la correction de leur cardiopathie s'effectue par une sternotomie laissant apparaître une cicatrice au milieu du torse. Avec cette série, je souhaitais montrer cette cicatrice souvent cachée et refoulée. Mais aussi que les personnes participant à ce projet, assument et affirment la cicatrice comme une fierté.  


Fight(her) [ encours ]

Using Format